Une super-Terre mystérieuse fascine les astronomes

Les études ont révélé une importante différence de températures entre les faces “nocturne” et “diurne” d’une exoplanète.

Les chercheurs de la Nasa qui étudient les super-Terres (exoplanètes ayant une masse comprise entre celle de la Terre et celle d’une planète géante) observent un corps céleste insolite, à savoir l’exoplanète «55 Cancri e». Ses mystères aideront les astronomes à comprendre le mécanisme de formation de planètes semblables à la nôtre.

55 Cancri e tourne autour d’une étoile qui se trouve à 40 années-lumière de la Terre. Ses dimensions sont environ deux fois plus importantes que celles de la Terre et sa masse est huit fois supérieure à celle de notre planète. Comme l’exoplanète est située tout près de son soleil, une année y dure seulement 18 heures, rapporte la revue Nature.

“En fait, vous ne trouverez nulle part une planète semblable à celle-ci”, affirme Stephen Kane de l’Université de San Francisco, coauteur de l’étude, cité par Los Angeles Times.

Les scientifiques ont observé l’exoplanète à l’aide du télescope Spitzer pendant près de 75 heures un mois durant. 55 Cancri e est éloignée de son soleil de près de deux millions de kilomètres et tourne autour de lui en lui présentant perpétuellement une même face.

Les astronomes ont étudié un fragment de la surface de l’exoplanète. La température y était de 2426,85°C, ce qui n’est pas très éloigné de celle de la surface de son soleil. Cependant, sur la surface de l’hémisphère opposé, plongé dans la nuit, la température était presque deux fois inférieure. Auparavant, les chercheurs estimaient que la chaleur de la face exposée à la lumière du soleil atteignait la face “sombre” également.

Selon les astronomes, une telle différence de températures pourrait être due à des sources d’activité volcanique sur la face “diurne” de 55 Cancri e. Mais ils n’arrivent pas à comprendre comment ces processus se réalisent, et le mystère reste entier.

Les scientifiques ne savent pas non plus si l’astre dispose ou non d’une atmosphère.

La découverte d’un contraste de températures entre les deux hémisphères d’une super-Terre est cependant une première.

Les mystères pourraient être levés après la construction et le lancement du télescope James Webb de la Nasa.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s