8 anecdotes sur Android que vous aurez du mal à croire

Vous pourriez penser qu’il n’y a plus rien à découvrir sur Android… C’est faux, et vous allez être surpris ! Il s’en est fallu de peu pour qu’AndroidPIT soit une entreprise dédiée aux caméras, et nous avons encore bien d’autres informations comme celle-la. Préparez-vous à découvrir 8 anecdotes sur Android que vous n’auriez jamais imaginées.

1. Android 3.0 n’a jamais été utilisé sur des téléphones

Aujourd’hui, Android fonctionne sur des montres, des téléviseurs, des voitures… Mais Android 3.0 n’a jamais tourné sur un téléphone. En 2010, Apple venait d’annoncer l’iPad et Google devait réagir.

Android 3.0 Honeycomb était construit uniquement pour les tablettes. Et savez-vous pour lesquelles ? Pour des tablettes comme la Sony Tablet P, la HTC Jetstream et l’Asus Eee Pad Slider. A votre avis, pourquoi n’y a t’il pas eu de modèle plus récent pour ces tablettes ?

androidpit sony tablet p
Voici la Tablet P de Sony qui fait 5,5 pouces. © Sony

2. Android 1.0 ne tire pas son nom d’un déssert

Les appareils Android tirent tous leur nom d’un plat sucré, ou plutôt d’un déssert. Eh bien non, Android 1.0 avait pour nom Alpha et Astro boy. Android 1.1 s’appelait Petit Four mais à cette époque l’ordre alphabétique n’était pas respectée. La version alphabétisée des noms de déssert n’a commencé qu’avec Android 1.5, Cupcake.

A votre avis, comment se nommera Android N ? Moi je penche pour Nougat.

androidpit android early versions
Android 1.0 (gauche), et Android 2.1 (droite). © Google

3. Android a sauvé des vies

Bon, je ne parle pas du système d’exploitation lui-même (quoique…qui sait ?). Il s’agit plutôt des différents produits créés pour Android. Il existe de nombreuses situations dans lesquelles les smartphones ont permis d’éviter des blessures par balle.

4. Android est un garçon

Bon, un garçon à moitié robot, d’accord. Bien que de nombreuses définitions qualifient le terme androïde de robot avec une apparence d’humain, le préfixe andr est masculin et la plupart des robots que l’on voit autour d’Android semblent l’être également.

Plusieurs termes existent pour qualifier les robots aux allures féminines : gynoïde, fembot et robotess. En français nous utilisons souvent (à tort) le terme androïde pour qualifier également les robots féminins.

android bugdroids angry teaser
Bugdroid: c’est un garçon ! © ANDROIDPIT

5. Android n’a pas été créé pour les smartphones

En 2013, le créateur d’Android Andy Rubin a déclaré à Tokyo qu’Android aujourd’hui n’était pas pensé pour les téléphones à l’origine. Il avait été créé pour les caméras intelligentes. L’idée était de connecter des caméras au PC et ensuite d’uploader les photos sur le cloud en utilisant un service du nom d’Android Datacenter.

Le marché de la caméra numérique commençait son déclin et Rubin a décidé qu’il n’était pas assez gros pour justifier tant d’efforts… C’est ainsi qu’Android a commencé à s’intéresser aux smartphones.

Android a toujours eu pour vocation d’être gratuit. « Notre objectif était de faire tourner sur Android autant de smartphones que possible, explique Rubin. Pour cette raison, au lieu de faire payer 99 dollars ou moins, nous le distribuions gratuitement car nous savions que le prix avait un fort impact dans ce marché. »

A l’origine, Android n’a pas été créé pour les smartphones

Ca ne parait pas être un gros problème mais, à l’époque, quand vous désiriez utiliser un système d’exploitation pour mobile tel que Windows CE, vous deviez payer de lourds frais de licence ou créer votre propre alternative, ce qui est également cher. Un système d’exploitation gratuit représentait de profondes économies pour les entreprises de téléphones, et ces dernières ne se seraient probablement pas intéressées à Android s’il n’avait pas été gratuit.

6. Chaque utilisateur Android doit un grand merci à Steve Jobs

Non, ce n’est pas un troll. Entre 2005 et 2007 Android n’avait qu’un seul ennemi dans le colimateur : Microsoft. Ce dernier représentait l’entreprise la plus grande, la plus puissante et la plus riche du milieu. A cette époque, tous les téléphones étaient différents : Motorola avait son propre système, Nokia aussi, Samsung également… Et Android a compris que s’il ne devait y avoir qu’un seul système sur tous les téléphones, ça aurait été Microsoft.

Lorsque Steve Jobs a dévoilé l’iPhone en 2007, les employés d’Android ont compris que les choses allaient changer. Si ce n’avait pas été le cas, votre Samsung ou votre Sony ressemblerait  fortement à Windows CE ou à un BlackBerry.

htcwindows
Avant de s’intéresser aux iPhone, Android s’intéressait aux appareils de Windows tels que celui-la. © HTC

7. En 2007, Android était plus intéressant que l’iPhone

La plupart des gens pensent qu’Apple a révolutionné l’interface logicielle des smartphones. Ce qu’a fait Android à la même époque est encore plus intéressant : contrairement à l’iPhone qui dépendait fortement de iTunes, n’avait pas de potentiel multi-tâches et ne savait même pas faire de copier-coller, Android a développé un téléphone appelé Sooner. Ce dernier pouvait effectuer plusieurs processus à la fois, n’avait pas besoin de communiquer avec un ordinateur, pourrait fonctionner sur les téléphones aussi bien que sur les tablettes, et se connecterait sur une boutique en ligne. Dans tes dents, Apple.

jobsphone
Android était plus ambitieux, mais l’iPhone était plus abouti. © Romaine / Wikipedia CC BY-SA 3.0

Malheureusement, le Sonner était vraiment très, très moche. C’était une sorte de morceau de plastique avec un air de BlackBerry, avec un petit clavier et sans écran tactile. En comparaison, l’iPhone avait l’air de sortir tout droit d’un film de science-fiction, utilisait un accéléromètre pour orienter l’écran comme par magie, et son écran tactile était sur le point de révolutionner la manière d’interagir avec des appareils mobiles.

Au début, personne ne voyait un véritable avenir aux écrans tactiles… Mais ça a pourtant bien marché. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Android s’est tant inspiré du style de l’iPhone en 2008. Aujourd’hui, il est rare de voir encore des téléphones avec des claviers physiques (bien qu’un come-back ne soit pas exclu grâce au BlackBerry Priv).

8. Android en fonction dans l’espace

En 2013 la NASA a lancé quelques PhoneSats, des satellites extrêmement bon marché qui sont soutenus par les téléphones Android. Les PhoneSats ont disparu maintenant (ils ont tous trois brûlé dans l’atmosphère), mais ils ont tous trois très bien fait leur travail, envoyant des photos depuis l’espace et démontrant qu’il est possible de faire des satellites de qualité pour l’espace sans payer grand chose.

Des satellites basés sur des smartphones ont fonctionné dans l’espace

Les PhoneSats étaient créés à partir de deux HTC Nexus Ones et d’un Samsung Nexus S, au total chaque satellite a coûté environ 3500 euros. Pour des appareils spatiaux, ce n’est vraiment pas cher du tout.

La NASA n’était pas le seul organisme à utiliser des smartphones Android pour les envoyer dans l’espace. En 2013, le satellite STRaND-1 a été mis en orbite depuis le centre spatial de Satish Dhawan à Sriharikota, en Inde, pour le compte de Surrey Satellite Technology (SSTL) en Angleterre. STRaND-1 était le premier satellite à partir de smartphone qui ait été envoyé dans l’espace, et son coeur était le Nexus One de Google.

phonesat
Des téléphones dans l’espace © NASA

Comme SSTL l’a expliqué : « les smartphones sont des appareils très avancés et contiennent des éléments clés pour les satellites, tels que les caméras, des liaisons radio, des accéléromètres et des processeurs à haute performance. Nous avons là presque tout sauf des panneaux solaires et de la propulsions. » Et aujourd’hui, les smartphones sont encore plus petits.

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s