Comment se salue-t-on dans différents pays du monde ?

Saluer est la première chose qu’on fait lorsqu’on rencontre une personne, où que l’on soit, et quelle que soit notre culture. Si dans la plupart des pay occidentaux, la poignée de main, la bise ou l’accolade sont effectuées en guise de salutations, d’autres endroits à travers le monde ont leur propre manière de se saluer.

Tibet, Nouvelle-Zélande, Botswana… Découvrez donc avec GueNews comment on se salue dans différents pays du monde.

Au Tibet

Source : https://mforum.cari.com.my/portal.php?mod=view&aid=25761

Pour se dire bonjour, les tibétains ont tendance à se tirer la langue. Cette façon de saluer est très ancienne et une manière pour prouver qu’ils ne sont pas la réincarnation de Lang Darma, un cruel et impitoyable empereur tibétain ayant vécu au 9ème siècle. On dit que cet empereur avait tellement répété de mantras maléfiques que sa langue est devenue toute noire. Les tibétains tirent donc la langue en guise de salut pour montrer qu’ils ne sont pas adeptes de magie noire et qu’ils ne sont pas l’incarnation du Lang Darma. Ils ont également tendance à joindre les mains et à les placer devant leurs poitrines pour dire qu’ils « viennent en paix ».

En Inde

Source : https://www.pinterest.com/pin/365565694731123086/

Pour se saluer, les indiens joignent les deux mains, en inclinant légèrement la tête. Appelé le « Namaste », ce geste permet de rendre hommage, montrer son respect à l’autre ou de se dire bonjour au lieu de se serrer la main ou de faire la bise comme c’est la coutume en occident. Et pour saluer une personne âgée et lui montrer son respect, les indiens ont tendance à lui toucher les pieds.

Au Japon

Source : http://blog.sbtjapan.com/how-tos/toyota-you-better-person/

Au Japon, on utilise rarement le contact physique pour se saluer. En effet, les japonais préfèrent s’incliner l’un vers l’autre. La durée et l’angle de la courbette dépend de l’âge et du statut de la personne qu’on salue. Plus on est important ou âgé, plus on s’incline en avant. Appelé « Ojigi », ce geste a une grande importance dans la culture japonaise.

Au sultanat d’Oman

Source : http://aroundguides.com/fr/13169984

Tout comme chez les eskimos, au sultanat d’Oman, les hommes ont tendance à se saluer en se touchant le nez, après s’être embrassés sur les deux joues. Lorsqu’il s’agit de retrouver un ami très proche, certains préfèrent lui toucher le nez avec le leur, trois fois de suite, tout en posant une main sur son épaule.

En Nouvelle-Zélande

Source : http://traveltimes.vn/vn/muon-mau/12244/phong-tuc-chao-hoi-doc-dao-o-mot-so-quoc-gia-tren-the-gioi.html

Tout comme le salut d’Oman, le salut traditionnel Maori, en Nouvelle-Zélande, se fait en se touchant le nez. Connu sous le nom de « Hongi », le salut maori s’effectue en pressant le nez et le front d’une autre personne lors d’une rencontre. Lors de la pratique de cette coutume, les deux interlocuteurs doivent se regarder droit dans les yeux.

Au Botswana

Say GIF - Find & Share on GIPHY

Le salut courant au Botswana consiste en une poignée de main. En effet, pour saluer une personne au Botswana, vous devez suivre les étapes suivantes : il faut tout d’abord étirer votre bras droit et poser votre main gauche près de votre coude avant d’offrir votre main à cette personne. Entrelacez ensuite votre pouce avec celui de votre interlocuteur, puis vos paumes et ensuite vos doigts, avant de poser votre main sur le cœur.

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s